Kop Rouge

Le Kop Rouge c’est « l’âme du stade ». Une relation fusionnelle avec l’équipe, dans les bons comme les mauvais moments. Elu « Meilleur public de France » de Ligue 1 en 2001, 2003, 2014 et 2015, le Kop Rouge donne le « la » au Roudourou et entraîne tout le public avec lui. Retour sur cette formidable histoire…

kr_93_6-0dbd4

Novembre 93, l’En avant est en Nationale 1, un groupe de jeunes lycéens décide de se regrouper face aux chants des supporters adverses. Assez d’un stade du Roudourou passif, dénoué de ferveur. Quelques matchs de préchauffage en National et vient le 1er grand test, la réception de Cannes (en D1) en coupe de France. L’occasion est trop grande devant les caméras de Antenne 2, tout le lycée Pavie se mobilise sous l’impulsion de Julien Bonny, qui s’arrache pour monter un kop dans les gradins couverts face à la présidentielle. Pari réussi, un groupe d’amis est né ce jour là, le Kop Rouge réussit « son » match. Un autre tour de coupe face au PSG attire plus de 15000 spectateurs, la France découvre ce Kop d’irréductibles. La mentalité est simple : Fidélité Ferveur Fierté.

coco-eba9d

Enchaînant une montée en D2 en mai 1994, le Kop passe la vitesse supérieure et se développe autant dans ses structures que dans ses gradins, les déplacements sont effectués. La bonne saison réalisée par l’équipe entraîne une effervescence rarement égalée dans ce petit bourg de Guingamp, le club est aux bords de la D1. Le 27 mai 95 restera dans les mémoires comme un grand moment dans la vie du Kop (2 ans, 2 montées), le club accède à l’élite du football français et le Kop va se mesurer aux grands groupes de Division 1. La France entière découvre la bonne surprise venant de Bretagne, avec un premier déplacement au Parc contre le Psg, puis à Sainté qui valu les félicitations des Magics Fans, malgré un score lourd. Guingamp au bout de 6 journées est 1er avec 11 points !! Le Kop découvre les stades de D1 (20 cars à Rennes, à Nantes, 5 cars à Paris) avec des victoires à Lens, face à Lyon, Guingamp surprend et les koppers s’éclatent. Guingamp accroche cette année là l’Intertoto.

eag_lyon_1-73b47

La saison 96-97 sera vécue comme « The » saison, avec un parcours magnifique en Intertoto qui nous offre l’Inter de Milan en 32ème de L’UEFA. Le Kop, déplacé sur la butte, fait son match. La saison se déroule relativement bien avec une épopée en coupe de France : 500 à Créteil en ¼ finale, un tifo monstrueux face à Montpellier en ½. Une finale le 10 mai 97 au Parc des Princes, 20000 bretons gagnent la capitale pour un déplacement historique de 5 trains, 200 cars. Un match de folie où les chants guingampais raisonnent… jusqu’à la victoire aux tirs au but des niçois. Triste, mais une victoire pour le Kop Rouge qui ce jour là mobilisa autour de lui tout un virage Auteuil acquis aux guingampais.
S’ensuit une troisième année difficile, avec un changement de tribune pour rejoindre la nouvelle Latérale Ouest derrière les buts. Le côté mythique des gradins couverts laisse place à une tribune avec des sièges, des entrées en plein milieu de la tribune, pas idéal pour les tifos. Après un déplacement en force à Cannes la dernière journée de championnat où 500 koppers descendent en train, le Kop va se retrouver de nouveau en D2 en mai 98. 2 ans de purgatoire et une remontée en 2000 pour autant de bonheur et de délires partagés.

En 2003, le Kop Rouge fête ses 10 ans par un tifo voiles sur toute la tribune et une rangée de torches qui restera dans les annales du groupe comme l’un des plus beaux tifos imaginés par cette bande de Koppers. Un déplacement mythique sur la planète Marseille sera financé par le Kop Rouge pour continuer les festivités où 3 cars double étage seront affrétés pour un week-end de folie ponctué par une victoire 2-0.
Redescende en L2 en mai 2004, ce qui n’entama pas le moral du Kop qui continue son petit bonhomme de chemin avec notamment un bel hommage à Coco Michel et un 1er tifo bandes contre Brest magnifiquement réalisé. Les années de L2 se suivent et se ressemblent, notre club est voué au football business, les joueurs viennent à Guingamp par ambition et argent, l’amour du maillot passant au second plan… Des promesses de remontée, un effectif à faire pâlir sur le papier, malgré cela on est voué au maintien chaque saison, triste sort. Le Roudourou se vide petit à petit face aux échecs répétés d’entraîneurs.
Le petit village qui résiste, où sont passées nos valeurs d’antan ? En avant est devenu un club banal, son côté atypique a disparu… Seul Le Kop Rouge véhicule encore les valeurs d’antan, de festivité populaire qui a disparu dans le football moderne. Coco disait lors de ses adieux au Roudourou : « Vous êtes l’âme du stade ».

toulouse-0c18fDemi-finale de coupe de France Toulouse-Guingamp en 2009, les Kopeurs n’oublieront jamais ce moment d’extase

Les 15 ans du Groupe marquent le renouveau du Kop Rouge et démontre que les jeunes sont là prêts à prendre la relève. 1 an et demi de la conception à la réalisation, pour un résultat magique !!
A noter aussi le 1er Grand chelem du groupe l’année des 15 ans. ( Tous les déplacements en Ligue 2 avec les matchs le vendredi ainsi que les matchs de Coupe de France et de Coupe de la Ligue)
2 mois après les 15 ans, le parcours en Coupe de France nous amène en 1/4 finale à Sedan en pleine semaine, puis une 1/2 finale mythique à Toulouse avec près de 200 supporters Guingampais déchaînés !!

finale-044be

La finale au Stade de France, contre notre voisin ennemi rennais ! 15 jours entre la 1/2 et la finale, une préparation de tout instant, un tifo organisé et préparé dans un tempo digne du KR, un résultat énorme sur tout le virage guingampais et une réussite totale sur le terrain, Guingamp vainqueur de la Coupe de France 2009 ! Grâce à un doublé d’Eduardo, le 9 mai 2009 à jamais gravé !!
La saison suivante, fort d’un titre national, l’En avant affrontera Hambourg en Europa League. Malgré la difference de niveau, malgré le résultat, un dep’ européen ne se rate pas, 22 roadeurs du Kop Rouge passeront 5 jours de folie à travers l’Europe.
Saison 2009-10 c’est la dégringolade, Guingamp ne s’en sort pas sur le terrain, alors que le KR déroule bien niveau animations toute la saison, une descente au bout, va falloir aller faire un tour en National.
Des villes exotiques telles que Pacy/Eure, Gap, Alfortville, des déplacements de folie notamment à Cannes, Rodez, mais surtout Luzenac, voilà un aperçu de cette saison mémorable se terminant en apothéose pour les 500 guingampais à Rouen. Retour en Ligue 2, mais pas seulement. Une cohésion entre joueurs et supporters a été retrouvée, entre autres grâce à un entraîneur proche de ses joueurs et qui impose le respect du public. L’adversité du National nous a vraiment fait du bien, mais plus jamais ça !

Dans un sens l’adversité du National ne nous aura pas fait que du mal…

Cela va se confirmer très vite. Le Kop est de nouveau copieusement garni et En Avant assure le spectacle pour son retour en deuxième division. Un retour réussi qui sera l’occasion de fêter dignement le centenaire du club pour la réception de Clermont avec pour l’occasion un tifo sur l’ensemble du stade dont une fresque monumentale couvrant la tribune Honneur !

386566EagClermont8

Pourtant la dynamique sera quelque peu ralentie à l’aube de la saison suivante. L’épisode de la programmation des matchs le vendredi à 18h45 soulève l’opposition des supporters : la première partie de la saison 2012/2013 sera donc marquée du sceau de la contestation. Toutefois le Roudourou ne va pas tarder à s’enflammer de nouveau par la suite. Les Rouge et Noir sont en course pour l’accession, et ont fait de leur spécialité d’arracher des victoires dans le « money time » : impossible d’oublier les moments de folie ayant suivi les réalisations de Kerbrat contre Caen ou de Douniama contre Angers ! Et pour la saison suivante, En Avant regagne sa place dans l’élite !

477364EagDijon4

Pour célébrer son vingtième anniversaire, le Kop Rouge ne voit pas simple mais triple.

Trois tifos sont de sortie pour le match de Montpellier ainsi qu’une animation en relief pour la venue de Valenciennes. Une saison 2013/2014 qui restera dans l’histoire du groupe, surtout quand on sait qu’elle a vu En Avant ajouter à son palmarès une nouvelle Coupe de France…

360794EagMontpellier10

Les souvenirs de 2009 resurgissent avec l’exode des Guingampais vers la capitale pour y affronter le Stade Rennais, un nouveau tifo couvrant l’ensemble du virage sud du Stade de France et surtout une nouvelle victoire !

tifo_k10

Le retour en Ligue 1, la Coupe de France et maintenant la Coupe d’Europe ! C’est le nouveau défi qui se présente à l’orée de cette saison 2014/2015, à savoir lutter avec les joueurs pour conserver notre place dans l’élite tout en nous montrant, à notre échelle, à la hauteur de la scène continentale.

Dans un Roudourou ayant pour l’occasion fait peau neuve, la ferveur est au rendez-vous avec notamment la réception des Grecs du PAOK Salonique dont la réputation n’est plus à faire en terme d’ambiance. Mais c’est surtout à l’extérieur que le challenge prend tout son sens puisqu’il faut également se rendre pour la phase de poules à Florence et… Minsk ! Le Kop Rouge saura répondre présent, et en guise de récompense les joueurs nous offrirons même un tour supplémentaire contre le Dynamo Kiev. Pour l’occasion un tifo « bande dessinée » recouvrira la Latérale Ouest avant le coup d’envoi du match aller accompagné d’un message résumant le caractère irrationnel de ce que nous vivions depuis 2 ans : « La folie c’est Guingamp ! ».

36124710869879859545444097104689079952155487582o1

527183EagKiev1bis

322157EagKiev2

Comme en championnat En Avant assure de nouveau son maintien et que nous échouerons au stade des demies-finales de notre chère Coupe de France, c’est peu de dire que dans la foulée des 20 ans ce fut à nouveau une saison particulièrement intense…

673360FCLEAG5

Notre histoire récente, en parallèle de celle de notre équipe, se caractérise donc par son intensité.

Alors que nous vivons actuellement une troisième saison consécutive dans l’élite, l’enjeu est désormais de ne pas se laisser endormir par ces souvenirs dorés et continuer, avec les autres membres de la Latérale Ouest, à faire du Roudourou un stade à l’ambiance si spéciale. Dans une ère de changement pour notre club, notre stade et notre groupe, continuer à se raccrocher à cette identité qui fait notre force. Perdre et gagner sans s’éloigner de nous-même !

eag_mo19

ACCÉDER A LA PAGE FACEBOOK DU KOP ROUGE