1977-78 – D2 – 14E GROUPE B

 

Stade Y. Jaguin: En Avant reçoit le champion Lille (0-0) lors de la dernière journée le 27 mai 1978

debout: D.Salvi, H.Le Coz, J-L Le Blévec, G.Le Goff, Y.Schmitt, G. Stéphan     

accroupis: A. Guyader, A. Thiboult, Y. Le Quéré, P. Le Goff, R. Gill

 

 

« Un maintien obtenu de haute lutte »

Mai 1977: Dix mois à peine après avoir quitté la DH, En Avant gagne son ticket pour la Division 2. En pleine ascension, le club vit un rêve éveillé et s’apprête à découvrir l’antichambre de l’élite à Lille.

Une question brûle cependant toutes les bouches: Avec son statut promotionnel, comment l’EAG et son équipe composée uniquement de jeunes bretons n’ayant jamais évolué à ce niveau, peut-elle se maintenir? Le doute est permis. La presse spécialisée est encore plus catégorique: En Avant est le favori numéro 1…pour la descente.

12 août 1977, date historique

Les premiers pas historiques sur la planète Pro, s’effectuent à Lille le vendredi 12 août 1977. L’opposition face aux Nordistes, futurs champions, confirment qu’il existe un fossé entre une formation professionnelle et une équipe amateur au sein de laquelle chaque joueur exerce un métier en plus de celui de footballeur.

Premier match à Lille face au futur champion; Yvon Schmitt et Michel Trémel tentent de contrer l’attaquant luxembourgeois Gilbert Dussier

Malgré ce constat prévisible, la défaite initiale (0-2) fait naître quelques espoirs. Privés de leurs deux ailiers Roger Gill et Yvan Le Quéré, les Guingampais ont opposé une belle résistance. Le plus souvent dominés, ils ne furent jamais dépassés.

SITE 1er match de Guingamp en D2 à Lille 1977 l'équipe - copie

Premier match d’En Avant en Deuxième division à Lille le 12 août 1977.

debout: Reyt, G. Le Goff, H.Le Goff, D.Salvi, Schmitt, S.Salvi      accroupis: Thiboult, H.Le Coz, Trémel, Montjarret, Stéphan

Première victoire face à Caen

Le premier succès intervient dès la seconde journée. Les travaux du stade Yves Jaguin pas encore homologués, les gars d’En Avant débutent victorieusement leur championnat dans un stade de Roudourou plein comme un oeuf. Battu 2-0, le Stade Malherbe de Caen baisse pavillon à deux reprises sur des buts de Roger Gill et de Guy Stéphan (13′ et 30′). Une victoire, une défaite, le bilan est équilibré. On se dit alors qu’une fois encore, l’EAG va surprendre en hissant son niveau. Les plus optimistes déchantent vite. On ne remplace pas l’expérience par de la fougue face à des pros. Les défaites face à Boulogne, le Red Star, Lucé et Tours ramènent les coéquipiers d’Yvon Schmitt à la réalité. Roger Lemerre, l’entraîneur du Red Star comme son maître à jouer Georges Eo (lire ci-dessous) estiment pourtant qu’En Avant est sur le bon chemin; « Les Guingampais possèdent un excellent fond de jeu. Ils jouent avec détermination, Aujourd’hui, cela n’as pas marché pour eux, demain, cela va leur sourire, j’en suis convaincu » estimaient alors l’ancien sélectionneur des Bleus.

La volonté de pratiquer un jeu résolument tourné vers l’offensive ne suffit plus. L’équipe de Claude Pérard se découvre trop et prête le flanc aux contres adverses. La note est salée, il faut vite trouver l’équilibre.

2e journée: Guingamp-Caen 2-0, On joue la 13e minute, Roger Gill (à gauche) félicité per Patrick Le Goff,  

vient d’inscrire le premier but d’En Avant en D2 .

Derby: Ça passe à Brest…

Après 6 journées, En Avant occupe la dernière place en compagnie de Limoges avec seulement 2 petits points (la victoire rapportait seulement 2 unités à l’époque). Du coup Guingamp aborde son premier Derby à Brest au stade de l’Armoricaine dans ses petits souliers. Les Brestois soutenus par leur public partent d’autant plus logiquement favoris qu’ils pointent à la 8e place avec un bilan équilibré de 2 victoires, 2 nuls 2 défaites. Battus sèchement en match amical par les Finistériens (1-4) à Plougonvelin, Guingamp peut nourrir un complexe d’infériorité que son début de saison n’a fait qu’amplifier.

Le match s’achève sur un match nul (0-0) qui reflète assez bien la physionomie de la rencontre. Bien regroupés en défense, les hommes de Pérard affiches de belles intentions et inscrivent même le seul but du match malheureusement refusé pour un hors-jeu qui fait encore parler dans les chaumières du Trégor et de l’Argoat…

Derby (bis): ça casse contre Rennes

Le match nul obtenu à Brest arrive à point avant l’autre Derby disputé cette fois au stade Yves Jaguin face au prestigieux voisin du stade Rennais. Un première historique pour le peuple guingampais qui se précipite au stade pour voir ses protégés affronter les pros du Stade: Rendez-vous compte: Quatre saisons auparavant, c’est avec l’équipe C de Rennes que les Reyt, Salvi, Schmitt, Le Coz, André croisaient le fer en championnat. Même si Rennes vit une période difficile, le club est au bord du dépôt de bilan, ce premier Derby de l’histoire est le symbole du chemin parcouru par En Avant depuis l’épopée en coupe de 1972-73. Si l’ouverture du score par Yvan Le Quéré laissa espérer un magnifique exploit, la suite fut moins heureuse. Rennes répliqua en inscrivant 5 buts dont quatre du seul Alain Richard qui heureusement pour l’EAG avouait après le match…être malade.

Rebelotte à Dunkerque

La déroute face à Rennes va-t-elle replonger les Guingampais dans leurs interrogations? La réponse est oui… Cinq fois oui comme le total des buts inscrits par Dunkerque au stade du Tribut une semaine plus tard. L’heure est grave…

Après 9 journées, Guingamp se traîne à la dernière place du classement. 4 buts marqués, 20 encaissés, 1, victoire, 1 nul, 7 défaites… Les chiffres condamnent En Avant. Le président Noël Le Graët assume son choix de faire confiance à ses jeunes bretons déterminés mais par trop inexpérimentés. Si les « rouge et noir » perdent ( trop souvent), leu coach Claude Pérard note cependant les progrès imperceptibles de sa bande de « Marie Louise ». Le technicien avance la difficulté du calendrier qui a proposé tous les cadors du championnat en guise de hors-d’oeuvre. Les prochains matchs face à des adversaires plus accessibles diront si les coéquipiers d’Yvon Schmitt sont condamnés à jouer les faire-valoir.

Quatre victoires et un nul pour repartir

 

Le match à domicile face à Gueugnon le 15 octobre 1977 arrive à point nommé. Le but de Guy Stéphan inscrit à la 22e minute, suffit pour enregistrer un second succès porteur d’espoirs. Menés 2-0 à Poissy lors de la journée suivante, les Guingampais s’accrochent et arrachent un méritoire match nul grâce à deux réalisations d’Alain Thiboult et d’un Guy Stéphan de nouveau efficace. En fin de match, En Avant est même tout proche de décrocher son premier succès en déplacement. La confiance est de retour. Sur sa lancée, l’EAG dispose de Limoges sur le score de 2-0. Hervé Le Goff et Guy Stéphan figent le score en première mi-temps, la défense fait le reste lors du second acte. Ça y est le train « rouge et noir » est lancé.

Impression confirmée le 5 novembre à Noeux-les-Mines. Dans le Nord, En Avant décroche son premier succès à l’extérieur. Guy Stéphan confirme sa grande forme en s’offrant un doublé et permet à En Avant de renverser une situation compromise après le but marqué dès la 12e minute par Coppin. Sur sa lancée, En Avant s’offre le scalp de Châteauroux (2-1), co-leader quatre journées plus tôt. Comme à Poissy, le jeune vannetais Alain Thiboult et Guy Stéphan occupent de préposé au tableau d’affichage. Le but du Berrichon Boisdet en seconde période ne remet rien en cause. Guingamp tient son quatrième succès en cinq rencontres. Treizième avec 12 points, la remontée au classement est spectaculaire. Les supporters s’amusent de constater que leurs protégés comptent un point d’avance sur … le stade Rennais plongé jusqu’au coup dans une grave crise financière.

Le Paris FC comme piqure de rappel

L’embellie guingampaise est stoppée brutalement au Paris FC (6-0) dès la journée suivante. Deux doublés de Bernard Lech et de Jean-François Beltramini, un but d’un certain Françis Smerecki et suivi de celui Gérard Cenzatto suffisent à rappeler qu’il va falloir lutter jusqu’au bout pour obtenir un nouveau bail en seconde division. Une impression confirmée à l’issue du derby face à Quimper disputé à Jaguin (16e journée). Les sud-finistériens plus efficaces, l’emportent 3-1. Les matchs aller s’achèvent par la réception d’Angoulême qui quitte Jaguin avec le point du match nul (1-1). Si Guy Stéphan répond en seconde période à un but du yougoslave Kovacic propose un copie moyenne à l’image de leur première partie de saison.

Matchs et classement à l’issue des matchs aller

 

SITE 1er match de Guingamp en D2 à Lille 1977 l'équipe - copie

Premier match d’En Avant en Deuxième division à Lille le 12 août 1977.

debout: Reyt, G. Le Goff, H;Le Goff, D.Salvi, Schmitt, S.Salvi      accroupis: Thiboult, H;Le Coz, Trémel, Montjarret, Stéphan