Coupe de France: 1/4 de finale EAG-REIMS J-1

L’interview du coach : Fred Biancalani

-Dimanche, c’est le quart de finale de coupe de France contre Reims. Vous n’avez pas d’autre choix que de gagner…

« Sur une compétition comme la coupe de France qui se joue sur un match, on se doit de de gagner pour accéder au tour suivant. C’est effectivement la base. On l’a fait contre Fleury et Soyaux, on retrouve encore une D1 : c’est bien comme de jouer à domicile car cela nous évite la fatigue du voyage à un moment de la saison où ça commence à tirer. Face à cette belle équipe de Reims qui fait un bon championnat, se qualifier sera évidemment l’objectif. On sait que ce sera difficile c’est pour cela qu’on s’est préparé toue le semaine pour faire un bon match. C’est la première condition pour accéder à la demi-finale, ce qui serait une première pour le club ».

Avant le match de Metz (0-0) il y avait beaucoup de méfiance. Que vas-tu dire aux  joueuses cette semaine ?

« Aujourd’hui notre propre adversaire c’est nous même. L’équipe reste invaincue en 2020. C’est un facteur qu’on n’a pas l’habitude de gérer au sein d’un effectif qui reste jeune et inexpérimenté. Aujourd’hui, on est là pour poursuivre notre apprentissage et la coupe fait partie de celui-ci. On a dans la tête de tout faire pour progresser chaque week-end. Le groupe évolue bien et est ambitieux. Les filles ont envie d’aller loin encore plus loin en championnat et comme en coupe de France ».

-Reims c’est une victoire, un nul en championnat avec une égalisation de Reims en toute fin de match lors du match retour à un Guingamp. Ne crains-tu pas un complexe de supériorité ?

« Non, jamais. Je pense qu’il faut attaquer ce match avec beaucoup d’humilité comme on doit le faire à chaque rencontre. C’est la première chose. La seconde est de mettre au moins autant d’intensité que d’habitude si on veut passer. Il a des ingrédients incontournables à mettre dans ce type de match si on veut les contrer. ».

-Jouer au Roudourou cela change quoi pour vous ?

« Pour moi absolument rien mais pour les filles, je pense, il y a plus de pression, il y aura plus de famille, mais aussi l’envie de bien faire dans une enceinte pareille, avec une pelouse extraordinaire.On reste sur une bonne prestation au Roudourou contre Marseille pas tout à fait aboutie mais avec un résultat plutôt positif. Si l’issue est la même je signe de suite ».

Les résumés vidéos