Ligue 2-BKT – J19 : Châteauroux – Guingamp (2-3) : Le récit du match

LE MATCH :

Malgré de grosses frayeurs en fin de match, En Avant a réussi à renouer avec le succès en s’imposant sur la pelouse de Châteauroux (2-3).

Après avoir concédé une égalisation et perdu deux points en fin de match mardi dernier face à Amiens (2-2), les Guingampais se déplaçaient sur la pelouse de la lanterne rouge Castelroussine avec la ferme intention de terminer au mieux la phase aller de Ligue 2-BKT.

Pour son retour dans le onze titulaire, Rodelin était le premier à se signaler d’une frappe lointaine puissante mais non cadrée (6′). Sur une longue relance de Basilio, c’est ensuite Ngbakoto qui se créait une belle occasion en perdant son duel avec Fabri (18′). Dans une première période relativement équilibrée où Chouaref constituait la menace principale, ce sont bien les Guingampais qui se montraient les plus dangereux, à l’image de tentatives signées Gomis (33′) ou Ngbakoto (36′ et 57′).

1, 2 puis 3-0 pour En Avant

Il fallait en fait attendre l’heure de jeu pour voir le scénario de la rencontre devenir totalement fou. Poaty lançait les hostilités en débordant dans son couloir gauche et en adressant un centre qui naviguait dans la surface Castelroussine avant d’être repris d’une demi-volée puissante sous la barre par Rodelin pour l’ouverture du score (0-1, 59′). Un but qui libérait un En Avant désormais totalement maître des débats. Poaty encore cherchait et trouvait ensuite Pierrot qui coupait au premier poteau pour s’offrir son second but de la semaine et doubler la mise (0-2, 68′).

La démonstration prenait de l’ampleur lorsque Pierrot s’échappait dans le dos de la défense et servait Ngbakoto qui ajustait Fabri pour le 3-0 (0-3, 74′). Avec trois buts d’avance, En Avant semblait pouvoir s’offrir une fin de match sereine.

En Avant joue avec le feu

C’était malheureusement sans compter sur des Castelroussins qui reprenaient espoir en marquant deux buts en deux minutes, le premier sur un coup-franc frappé directement par Mulumba (1-3, 78′) et le second d’une frappe croisée d’Opéri en pleine lucarne (2-3, 79′). La peur venait de changer de camp mais, au courage, les Guingampais s’accrochaient à leur avantage et avec un peu de réussite, auraient même pu ajouter un quatrième but par Niakaté (90’+5′) au bout du temps additionnel.

Peu importe, avec cette victoire et malgré une belle frayeur en fin de match, l’essentiel est préservé. Avec trois points de plus qui font du bien au moral, place désormais à la seconde partie de saison.


LES BUTS GUINGAMPAIS :

59′ : Poaty déborde côté gauche et adresse un centre vers Pierrot mal repoussé par la défense Castelroussine. Rodelin hérite du ballon et place une demi-volée puissante sous la barre.

68′ : Poaty déborde à nouveau dans son couloir gauche et adresse un centre que Pierrot coupe du plat du pied au premier poteau.

74′ : Pierrot s’échappe dans le dos de la défense Castelroussine, fixe Fabri et décale Ngbakoto qui conclut dans le but vide.


LA FICHE TECHNIQUE :

LB Châteauroux – EA Guingamp 2-3 (0-0)

Arbitre : Nicolas Rainville.

Buts : Mulumba (78′) et Opéri (79′) pour Châteauroux. Rodelin (59′), Pierrot (68′) et Ngbakoto (74′) pour Guingamp.

Avertissements : Mulumba (38′), Morante (90’+2′) pour Châteauroux. Roux (88′), Pierrot (90’+3′) pour Guingamp.

LB Châteauroux : Fabri – Cissé (Morante, 46′), Sangante, Mboné (cap), Opéri – Fofana, Mulumba, Nouri (Merdji, 64′) – Sunu (Keny, 64′), Boukari, Chouaref (Goncalves, 89′). Entraîneur : Benoît Cauet.

EA Guingamp : Basilio – Ndenbe, Sorbon (cap), Niakaté, Poaty (Sampaio, 89′) – Roux, Romao (Ba, 80′) – Gomis (M’Changama, 80′), Rodelin, Ngbakoto – Pierrot. Entraîneur : Mecha Bazdarevic.