Ligue 2 BKT – J23 : Grenoble – Guingamp (2-1)

LE MATCH :

Auteur d’une prestation intéressante sur la pelouse de Grenoble, En Avant n’a malheureusement pas été récompensé de ses efforts et a craqué en toute fin de match.

Après avoir encaissé trois buts lors de leur dernière sortie face à Pau (2-3), les Guingampais s’attelaient à bien défendre. Une stratégie d’abord payante puisque les hommes de Frédéric Bompard ne concédaient que peu de situations à Grenoble lors du premier acte même si Michel faisait tout de même briller Basilio à deux reprises, en l’obligeant à s’envoler (11′) puis à se coucher sur une frappe à ras de terre (25′).

Timide offensivement et gêné par le pressing haut des Isérois lors de la première demi-heure, En Avant sortait peu à peu de ses bases en obtenant corners et coup-francs bien placés. Ce n’était toutefois pas sur une phase arrêtée mais sur un contre rapide lancé par Rodelin que Gomis filait au but pour ouvrir le score d’une frappe croisée (0-1, 43′).

Avec ce but, les Guingampais prenaient confiance en même temps qu’ils prenaient le jeu à leur compte. Après un relais avec Gomis, Rodelin manquait malheureusement son contrôle et l’occasion de doubler la mise en se heurtant à la sortie de Salles (47′). Pas plus de réussite quelques instants plus tard pour Mellot qui était repris in extremis dans la surface au moment de centrer malgré une situation favorable (49′).

Malmenés, les Grenoblois allaient pourtant rapidement revenir dans la partie. Il leur fallait un but venu d’ailleurs signé Ravet pour égaliser contre le cours du jeu (1-1, 56′). Revigorés par ce but, les Isérois accéléraient et se créaient quelques situations autour de l’heure de jeu par Diallo (61′), Mombris (64′) puis Pickel (65′).

C’est le moment que choisissait Frédéric Bompard pour injecter du sang neuf. Les entrées de Pierrot et de Ba (70′) insufflaient un nouvel élan à un En Avant qui reprenait l’ascendant et se montrait désormais le plus menaçant. Gomis décalait ainsi dans la surface Pierrot qui croisait légèrement trop sa frappe et voyait le ballon venir mourir au ras du poteau (75′). Une énorme occasion qui en appelait d’autres. Pierrot encore, servi cette fois par M’Changama et bien que seul au point de pénalty, écrasait trop sa frappe (80′). M’Changama, suite à un corner rapidement joué, armait une frappe lourde que Salles repoussait au premier poteau (90’+1′).

En Avant payait malheureusement au prix fort son manque de réalisme offensif. Au terme d’un contre rapidement mené, Semedo coupait au premier poteau un centre de Henen et offrait à Grenoble une victoire inespérée au bout du temps additionnel (2-1, 90’+2′).

Cruel pour des Guingampais vraiment pas récompensés de leur bonne prestation d’ensemble.


LA FICHE TECHNIQUE :

Grenoble Foot 38 – EA Guingamp 2-1 (0-1)

Arbitre : M. Benjamin Lepaysant.

Buts : Ravet (56′) et Semedo (90’+2′) pour Grenoble. Gomis (43′) pour Guingamp.

Avertissements : Tapoko (35′), Diallo (40′) pour Grenoble. Rodelin (45’+2′) pour Guingamp.

Grenoble Foot 38 : Salles – Mombris (cap), Monfray, Straalman, Demba – Michel (Benet, 70′), Pickel, Tapoko (Perez, 81′) – Diallo (Semedo, 61′), Anani, Ravet (Henen, 81′). Entraîneur : P. Hinschberger.

EA Guingamp : Basilio – Mellot (Palun, 83′), Sampaio, Sorbon, Ndenbe – Romao, M’Changama (cap) – Livolant (Pierrot, 70′), Rodelin (Ba, 70′), Phaëton – Gomis (Ntep, 83′). Entraîneur : F. Bompard.