Niort-EAG 0-0

Au terme d’une âpre rencontre de Ligue 2, les joueurs de Sylvain Didot n’ont finalement ramené qu’un point de Niort (0-0), vendredi soir à l’issue de la 11e journée de Ligue 2. Une récompense minimale car les occasions franches furent à mettre au crédit des Guingampais. En tout cas, en termes de générosité dans l’effort, d’envie de faire pencher la balance du bon côté, d’organisation, Sylvain Didot pouvait se montrer satisfait. En matière d’efficacité, un peu moins…  .

Après ses deux succès devant Le Mans (3-0) et Rodez (4-1), les Guingampais espéreraient réaliser la passe de trois au stade René Gaillard. Vendredi soir à Niort, le coup parfait était à leur portée avec d’avantage d’adresse et de précision dans le dernier geste. « On s’est donné les moyens de l’emporter. On a accéléré le jeu dès qu’on a pu et tout le temps. On a fait le maximum. Mais il nous a manqué la réussite ou la justesse devant le but » analysait coach Didot.

Une première période contrastée

A la recherche de la bonne carburation pendant près d’un quart d’heure, période pendant laquelle les Guingampais ne parvenaient pas à tenir le ballon, les coéquipiers de Christophe Kerbrat ont, ensuite, soudainement pris le dessus sur les Chamois. Les attaques fusaient mais ni Yannick Gomis bien servi en retrait par Roux (20’) puis encore Nolan Roux qui voyait son coup de tête passer à côté sur un bon centre de Mehdi Merghem (20’) ne parvenaient à débloquer la situation.

La sortie dans la foulée de Yeni Ngbakoto, touché aux adducteurs, l’ancien messin a dû céder sa place à Ronny Rodelin (21′), ne perturbait pas la bonne période du onze Sylvain Didot qui prenait le dessus sur des Niortais solides mais peu percutants (un seul tir, largement au-dessus en première mi-temps). Un coup franc fuyant de Youssouf M’Changama (42’) puis un contre mal fini de Yannick Gomis (44’) auraient pu débloquer la situation. Malheureusement la justesse n’était pas au rendez-vous.

Une victoire aux points…ne vaut qu’un point

En début de seconde période, Niort se procurait sa seule réelle occasion du match. Sur un tir de Leautey Marco Caillard faisait le job et évitait aux siens une épuisante course poursuite (52’). ça sentait le KO à plein nez. Le travail de sape des Guingampais semblaient annoncer l’arrivée d’un but. Ils eurent la balle du 1-0 quand Nolan Roux, en position idéale à la réception d’un centre parfait de Yannick Gomis, manquait le cadre (56’). Visiblement plus frais physiquement, les Guingampais dominaient assez largement la fin de match. Ils auraient même mérité de faire pencher la balance en leur faveur lorsque sur un centre venu de la droite adressé par Youssouf M’Changama, Frantzdy Pierrot, se jetait au premier poteau pour trouver le poteau d’ Allagbé (82’).

« On a fait le maximum, estimait Sylvain Didot. Ce n’était pas facile face à une équipe de Niort un peu recroquevillée, avec cette défense à cinq et ce milieu à quatre pas faciles à passer. On savait que plus le match avançait, plus on aurait des possibilités. On a été généreux. Malheureusement, on n’a pas conclu. Si l’on veut être en haut de classement, il faudra le faire. Tout en gardant cet état d’esprit. » Réponse vendredi au Roudourou face à Clermont.

Fiche technique

Arbitre : M. Landry

Spectateurs : 3 771

AVERTISSEMENTS. Niort : Louiserre (39′), Vion (70′) ; Guingamp : Kerbrat (12′), Phiri (62′).

NIORT : Allagbé – Vion, Kilama (Sans, 89′), Passi, Dacosta, Yongwa – Louiserre (cap.), Bena – Jacob, Sissoko, Leautey (Konaté, 84′).

Non entrés en jeu : Braat (g.), Doukansy, Bourhane, Autchanga, Koné.

GUINGAMP : Caillard – Mellot, Kerbrat (cap.), Niakaté, Palun – Phiri, M’Changama – Merghem (Pierrot, 60′), Gomis, Ngbakato (Rodelin, 21′) – Roux (Valdivia, 80′).

Non entrés en jeu: Guivarch (g), Poaty, Boudjemaa, Eboa Eboa.