NIORT – EAG | J-2 : Focus sur l’adversaire

Le parcours : 

 Avant la 38e journée de championnat, Niort occupe la 15e place de la Ligue 2 BKT avec 41 points. Les Niortais affichent un bilan de 9 victoires, 14 nuls et 14 défaites (34 buts marqués, 56 encaissés).   

L’histoire du club : 

Pour les personnes qui ne connaissent pas l’histoire économique de Niort adversaire d’En Avant ce samedi, le nom de l’équipe peut paraître un peu étrange. La géographie de la ville n’affiche en effet pas les zones rocheuses, forêts et autres pâturages de montagnes à même d’accueillir des chamois. Il faut ainsi aller chercher ailleurs les origines du club.

Le Chamois niortais Football Club (CNFC), plus souvent appelé les Chamois niortais, est un club basé à Niort dans les Deux-Sèvres. Il évolue lors de la saison 2020-2021 en Ligue 2. Après la Première Guerre mondiale, le propriétaire d’une chamoiserie locale, Théophile Boinot, créé le premier club de sport de Niort, nommé Amicale Club niortais. Peu de temps après, la section de football est fondée et nommée Étoile sportive niortaise. En 1923, beaucoup de joueurs sont enrôlés dans l’armée française. En 1925, un certain nombre de joueurs retournèrent en ville et le fils de Théophile Boinot, Charles, met en place le premier club de football de la ville, nommé Chamois Niortais Football Club, on peut d’ailleurs distinguer un chamois sur un ballon de football sur l’emblème du club. Le club joue depuis 1974 au Stade René-Gaillard, à Niort. 

Lors des vingt premières années du club, il a joué en Ligue du Centre-Ouest de football. Pour la première saison, la présidence du club est confiée à Jean Gavaggio, un ingénieur chimiste à l’usine de Théophile Boinot. L’équipe d’origine joue en maillot blanc, et participe au championnat régional de la Ligue des Charentes. En 1929, le footballeur suisse, Franchina est nommé premier entraîneur du club, et le premier comité est élu. Tout au long des années 1930, le club continue de grandir, le club enrôle de plus en plus de joueurs et de membres, mais pourtant les résultats du club sont toujours médiocres en championnat.  

En 1945, après la Seconde Guerre mondiale, le club rejoint le Championnat de France Amateur. Il est promu en Division 3 dans les années 1970 et ne quitte plus le niveau National depuis cette période. Le club obtient le statut professionnel à partir de 1985, quand il est promu en Division 2 et devient par la même occasion le principal club de football en région Poitou-Charentes après la chute de l’Angoulême-Charente. Il participe pour la première et seule fois à la Division 1, lors de la saison 1987-1988 mais il est relégué en Division 2 l’année suivante. À l’issue de la saison 2008-2009, le club est relégué en Championnat de France amateur et perd un statut professionnel qu’il retrouve trois ans plus tard en revenant en Ligue 2. Le club évolue depuis la saison 2012-2013 en Ligue 2. Le club est aujourd’hui présidé par Eytan Hanouna qui en est également l’actionnaire principal. 

LES RECORDMEN NIORTAIS :

Franck Azzopardi, l’ancien milieu de terrain, il est le joueur qui fait le plus d’apparitions sous les couleurs niortaises (438 matchs en 16 saisons).

Andé Dona Ndoh, le , le camerounais dépasse le record de 53 buts de Joël Bossis et devient ainsi, avec 63 buts, le meilleur buteur de l’histoire des Chamois niortais.

Le stade : 

Lorsque les Chamois niortais furent fondés, le club n’avait pas réellement de stade et jouait ses matchs amicaux à différents endroits dans et autour de Niort. En 1926, lorsque l’équipe a rejoint la Ligue du Centre-Ouest, le club choisit le stade de Genève, au bord de la Sèvre Niortaise à l’ouest du centre-ville. Les Chamois continuent à y jouer la plupart des 50 années suivantes jusqu’au début des années 1970, où la municipalité socialiste annonce la construction d’un stade plus moderne au sud-ouest de la ville. 

Le 3 août 1974, est donc inauguré le tout nouveau stade de la Venise verte où les Chamois lors d’un match amical, entre Niort et le Dynamo Kiev. Dans les années 90, le stade est rebaptisé « Stade René Gaillard » en l’honneur de René Gaillard, ancien maire socialiste de la ville. Les quatre tribunes ont une capacité combinée de 10 898 places, dont 1 234 places debout. Le record d’affluence du stade a été atteint le 24 octobre 1987, lorsque 16 715 personnes ont vu les Chamois victorieux face à l’Olympique de Marseille par 1-0 dans une rencontre de Division 1. 

 

L’entraineur : 

Sébastien Desabre né le 2 août 1976 à Valence. Depuis le 16 juin 2020, il est l’actuel entraîneur des Chamois Niortais, en Ligue 2. 

Ayant commencé sa carrière d’entraîneur en France, en entraînant le club de l’ESC Rocheville au Cannet, il entame en 2010 une carrière à l’étranger qui le mène dans plusieurs clubs d’Afrique et notamment l’ASEC Mimosas (Côte d’Ivoire) pendant 2 saisons, de 2010 à 2012 lors desquelles il remporte plusieurs coupes nationales. 

Lors de la saison 2012-2013, il entraîne le Coton Sport de Garoua, club qu’il mènera au titre de champion du Cameroun et en demi-finale de la Ligue des champions de la CAF, en s’inclinant aux tirs au but lors du match retour face au futur vainqueur de la compétition, Al Ahly. En 2013, il rejoint l’Espérance sportive de Tunis, avec lequel il deviendra champion de Tunisie

Au début de l’année 2015, il signe au Recreativo Desportivo Libolo, le champion d’Angola en titre. Il remporte dès le début de saison, la Supercoupe d’Angola 2015, et quitte le club. Le club angolais terminera champion avec égalité de points avec le second, octroyant une ligne supplémentaire au palmarès de Sébastien Desabre : le titre de champion d’Angola. 

Pour la saison 2015-2016, il prend en main l’équipe du Dubaï Club, aux Émirats arabes unis

En juillet 2016, il signe en Algérie avec le club ayant terminé deuxième du championnat, la Jeunesse Sportive de Saoura. Il découvre un cinquième championnat africain et participe une nouvelle fois à la Ligue des champions. Puis en septembre 2016, il succède au gallois John Toshack en signant en faveur du Wydad Athletic Club. Il participe grandement au 19e titre de champion du Maroc du Wydad Casablanca avec une première phase aller historique pour le club. 

En juillet 2017, il s’engage avec l’un des meilleurs clubs d’Egypte : Ismaily SC. Son bilan est le suivant : 18 matches, 13 victoires, 4 nuls et 1 défaite.  

Le 28 décembre 2017, il est nommé sélectionneur de l’Ouganda. Sous Desabre, l’Ouganda est nominée dans le CAF Awards comme meilleure équipe masculine de l’année 2018. En effet, l’Ouganda obtient sa qualification pour la CAN 2019 dès la 5e journée des éliminatoires en battant le Cap-Vert à domicile 1 but à 0, et sans encaisser le moindre but. Après une CAN 2019 historique pour l’Ouganda (8eme de finale éliminé par le Sénégal), il est démis de ses fonctions le 7 juillet 2019 et signe peu de temps après un contrat de deux ans avec le riche et ambitieux club égyptien de Pyramids FC

Le 16 juin 2020, il s’engage pour deux ans auprès des Chamois Niortais

 L’effectif :  

 Les buteurs : 

Papa Bâ, a 28 ans le sénégalais prend la tête du classement des buteurs de Niort avec 14 buts cette saison dont 3 sur pénalty. Il a été le seul buteur du match aller contre l’En Avant en début saison.

Olivier Kemen, le français âgé de 24 ans prend lui la seconde place du classement avec 4 buts.

Les passeurs : 

Bilal Boutobba, l’ancien montpelliérain (22 ans) arrive en tête du classement des passeurs de Châteauroux avec 5 passes décisives.

Valentin Jacob, âgé de 21 ans prend lui la seconde place du classement des passeurs avec 3 passes décisives.

Le match aller : 

Pour sa première sortie dans cette nouvelle saison de Ligue 2-BKT, En Avant s’est incliné à domicile face à Niort (0-1).

Pourtant, dans un schéma en 3-5-2, les Guingampais démarraient plutôt bien la rencontre en offrant un premier quart d’heure de qualité, fait de dédoublements et de projections rapides vers l’avant. Un contre rapidement mené par Pelé (3′) puis une frappe puissante de M’Changama (6′ et 28′) semblaient alors donner le ton de la partie.

Malheureusement, le premier quart d’heure passé, la machine s’enrayait quelque peu. La faute à des Niortais qui prenaient confiance au fil des minutes et à des Guingampais qui multipliaient les erreurs techniques et les mauvais choix.

Les opportunités étaient désormais Niortaises. Pour sa première à Roudourou, Larsen s’interposait d’abord une première fois devant Jacob puis, dans la continuité repoussait la reprise de Koyalipou (38′). Le nouveau gardien Danois était moins en réussite sur l’action suivante puisque, parti dans le dos de la défense, Ba le contournait pour ouvrir le score dans le but vide (0-1, 40′).

En Avant tardait à réagir, ne trouvait pas la clé et passait tout près de la correctionnelle lorsque Jacob, des 25 mètres, armait une frappe puissante qui venait terminer sa course sur le poteau (43′).

Malgré un changement de schéma et un passage en 4-3-3 au retour des vestiaires, les Guingampais peinaient toujours à se montrer dangereux et à prendre le jeu à leur compte. Il fallait d’ailleurs encore un bon Larsen pour sauver les siens face à Ba (74′).

Poussif, En Avant profitait du dernier quart d’heure pour enfin porter le danger sur le but d’Allagbé. Ngbakoto manquait par deux fois de reprendre des centres forts de Rodelin (80′ et 82′). Les minutes filaient et avec elles les espoirs de revenir pour En Avant. Comme un symbole, la dernière occasion de la rencontre était Niortaise et encore à mettre à l’actif de Jacob, dont le corner frappé directement frappait le poteau (89′).

Malgré un temps additionnel de sept minutes consécutif à de nombreux arrêts de jeu et un dernier corner sur lequel Larsen venait apporter sa contribution, En Avant n’était pas en mesure de revenir et devait s’incliner pour sa première sortie de la saison à domicile.


LA FICHE TECHNIQUE :

EA Guingamp – Chamois Niortais (0-1)

Arbitre : M. Dechepy.

But : Ba (40′) pour Niort.

Avertissements : Niakaté (65′) pour Guingamp. Yongwa (5′), Louiserre (53′) pour Niort.

EA Guingamp : Larsen – Eboa-Eboa, Sampaio, Niakaté – Livolant (Rodelin, 46′), M’Changama (cap), Carnot (Fofana, 53′), Pelé (Ntep, 64′), Rebocho (Ndenbé, 64′) – Gomis, Ngbakoto. Entraîneur : S. Didot.

Chamois Niortais : Allagbé (cap) – Kilama, Paro, Passi, Yongwa – Louiserre (Djigla, 78′), Doukansy (Bourhane, 64′), Kemen – Koyalipou (Ameka, 89′), Ba, Jacob (Boaran, 89′). Entraîneur : S. Desabre.

Voici le résumé vidéo de la rencontre :