Montpellier-Guingamp : les confrontations

HISTORIQUE :

LE MATCH : SAISON 1997-1998, MONTPELLIER- GUINGAMP (2-3)

 

MHSC

En Avant se déplace à Montpellier ce vendredi ! 

Battus en demi-finale de la Coupe de France, la saison passée, par Guingamp, certains Montpelliérains l’ont encore amer depuis, même si le succès breton ne devait rien à personne à l’époque. Une simple question de hiérarchie que Louis Nicollin et ses joueurs espèrent bien rétablir, vendredi soir. Le ton est donné pour cette rencontre jouée dans le très particulier stade de la Mosson où le public est particulièrement chaud. Dans chaque camp, l’obligation de résultat est évident. Côté Guingampais, il est urgent de ramener enfin un petit quelque chose d’une déplacement après deux échecs consécutifs à Bastia puis à Auxerre. « Il faut rattraper les points perdus à domicile, face à Strasbourg et Marseille », signale sans détour Abdelhafid Tasfaout, alors qu’à Montpellier, on n’ose pas imaginer la défaite, vendredi soir, avant une série de 5 matchs : Nantes, Monaco, PSG, Bordeaux et Lyon.

Le groupe guingampais : Hugues (?), Thomas ou Trévisan – Foulon, Laspalles, Mihali, Bourdeau, Vannuchi, Michel, Baret, Nalis, Moreira, Tasfaout, Rouxel, Bancarel, Czerwiec, Coridon, Hervé.

Le groupe montpelliérain : Flucklinger – Baills, Laurey, Alicarte, Dos Santos, Rouvière, Ferhaoui, Deplace, Rizzetto, Sanchez, Bagayoko, Larrieu, Fugier, Rodriguez, Gary, Barbosa ou Agbo.

 Guingamp a du répondant !

IMG_0900

Michel aux basques de Ferhaoui, Laspalles au marquage de Bakayoko, Baret face à Rizzeto, Bourdeau sur Sanchez et Nalis dans le couloir droit pour fermer la porte aux accélérations du duo Dos-Santos-Rizzeto… La toile d’araignée aura-t-elle le temps d’être tissée ? Trois minutes de jeu et Sanchez donne la réponse. C’est non. De la tête, au deuxième poteau, l’avant-centre transforme tranquillement en but un beau débordement de Dos-Santos. « Comme à Auxerre, quelques secondes d’inattention pourraient ruiner nos plans d’entrée » avait pourtant prévenu Francis Smerecki. Guingamp s’était juré de ne pas manquer son entame de match. Raté… Enfin presque.

IMG_0904

« Zorro » Tasfaout est de retour. Auteur du but égalisateur devant Marseille, l’intérieur Algérien récidive dès la 4e minute. A la conclusion d’un centre de Foulon, il s’y prend à deux fois pour battre Flucklinger de la tête. Et revoilà Guingamp dans le match. Malgré la pression de Sanchez (13e et 21e), En Avant refait sortir Tasfaout de sa boîte. Sur une combinaison Michel-Nalis, l’Algérien se montre plus rapide que tout le monde et pique le ballon au-dessus de Flucklinger (25e). Et de deux ! Montpellier aussi a le sens de la réplique. Il n’a pas pour rien l’accent chantant. Profitant d’une hésitation de la défense bretonne, le bout du pied droit de Bakayoko remet les deux équipes dos à dos (30e). Remis en selle, les Héraultais enchaînent par un coup de tête d’Alicarte (36e) et un tir puissant de Rizzetto (40e). Il y a du spectacle à la Mosson !

Un chef d’oeuvre de Baret ! 

Du spectacle ? Il suffit d’en redemander à Tasfaout. Tout près du 3ème but sur un coup-franc de Foulon (50e). Jamais, En Avant ne manque l’occasion d’inquiéter Flucklinger. Pour preuve, ce joli contre emmené par Baret et que l’inévitable Tasfaout est encore à deux doigts de transformer en but (62e). Le troisième n’est pas loin. Il arrive sous la forme d’un remarquable mouvement collectif : ouverture de Tasfaout sur Foulon, centre de l’arrière droit que Flucklinger prolonge au deuxième poteau pour Rouxel. Il a vu Baret à l’entrée de la surface de réparation… et Baret a vu Flucklinger très avancé (66e). Et de trois but au bout d’un petit chef d’oeuvre qui plonge La Mosson dans le doute. Né à Millau, à 50km de là, Bancarel rentre en jeu pour enfoncer le clou. Du tir violent, il sonne la charge mais… c’est Guingamp qui tremble lorsque une reprise de la tête qui vient percuter le poteau d’un excellent Ronald Thomas (77e). Ouf. Deux corners consécutifs dans les arrêts de jeu n’y changeront rien. En Avant ne cède rien. Bras levés, ses joueurs tiennent leur premier succès à l’extérieur. Et quel succès !

LA FICHE TECHNIQUE :

Montpellier HSC – EA Guingamp

Arbitre : B.Derrien.

Buts : Sanchez (3e), Bakayoko (31e) pour Montpellier et Tasfaout (6e, 26e), Baret (66e) pour Guingamp.

Avertissements : Bakayoko (31e) et Baills (85e) pour Montpellier. Michel (8e), Baret (75e) et Coridon (80e) pour Guingamp.